mercredi 18 octobre 2017
Votre maison de campagne, en porte-à-faux

Votre maison de campagne, en porte-à-faux

Cette résidence privée se trouve au sommet d’une colline proche de New York. Son Volume ultra Contemporain s’intègre parfaitement à la foret environnante en utilisant des teintes et des matériaux naturels.
Une maison de campagne dont la conception a été inspirée par les rochers et les arbres sur le site. La maison a remplacé une structure abandonnée dont les origines date de 1954. »image_blog_philippespagnoli

Sur ce site de 3,25 hectares accessible par une route de terre longeant l’extrémité sur 300 mètres de long, le défi aura été d’être capable de monter une structure sur le toit d’une structure existante. Ainsi l’essentiel des espaces de vie se retrouve en train de flotter un étage au-dessus du sol. Une véritable cabane dans les arbres, ce projet permet de jouir du meilleur de ce que le site a à offrir, les arbres, les vues et la lumière.

image_blog_philippespagnoli

image_blog_philippespagnoli

Construire à partir du faible encombrement de la structure d’origine engendre un grand porte à faux au deuxième étage. Cela s’avère avantageux car cela minimise à la fois la perturbation du site ainsi que les coûts de développement. Aucun arbre n’a été enlevé, les murs du site, puits et assainissement ont été réutilisés. La structure du deuxième étage est légère, la charge des fermes en acier sont reprises sur six piliers ancrés dans la roche. Les extrémités avec des portes à faux de 6 mètres, forment un abri auto à l’est et un porche couvert à l’ouest. Le premier étage est habillé d’un revêtement bois.

image_blog_philippespagnoli

image_blog_philippespagnoli

La maison est orientée Est-Ouest, la plupart des espaces de vie profite d’une lumière du jour maximum grâce à des fenêtres en aluminium. Localisées au Sud, à l’Est et à l’Ouest avec un « mur rideau vitré » en aluminium, elle offre une variété d’expositions et de vues. Les portes-à-faux du deuxième étage amène de l’ombre pour le premier étage. Les arbres à l’ouest permettent de protéger la façade vitrée du second étage de la pluie et du soleil l’été, mais permettent au soleil d’hiver plus faible de pénétrer profondément dans la maison en hiver. L’éclairage artificiel extérieur est indirecte, de bas en haut, il met l’accent sur la structure grâce aux sous-faces des planchers en stuc blanc.

image_blog_philippespagnoli

image_blog_philippespagnoli

image_blog_philippespagnoli

image_blog_philippespagnoli

Les planchers en béton poli sur les deux étages sont munis de planchers chauffants noyés dans la structure, fournissant la principale source de chaleur. Les pompes à chaleur à haut rendement énergétique fournissent de la chaleur supplémentaire et de la climatisation en de rares occasions. Une isolation a été placée sur toutes les parois périphériques, au toit et entre le premier et deuxième étage pour maximiser le rendement thermique de la structure.

image_blog_philippespagnoli

image_blog_philippespagnoli

image_blog_philippespagnoli

image_blog_philippespagnoli

Répondre